L’Etude de marché……Pour les nuls! Etape par étape, aussi simple qu'efficace

étude de marchéVous voulez vous balader en slip sur les plages de Hawaï tellement vous serez riche? Avoir enfin l’indépendance économique pour posséder cinq esclaves en Thaïlande? ….

Vous l’aurez compris j’espère, nous aussi ces publicités nous “gonflent” tellement que nous ferions le tour du monde en arrière si quelqu’un venait à nous piquer avec une aiguille. ( Voilà, comme dans les dessins animés, on est bien d’accord !) .

Ca nous gonfle

Réussir dans le monde des affaires n’est pas sorcier. Toute personne de bonne volonté, pourrait réussir à son échelle. Une chose est sure, vous aurez largement plus de chances de réussir si vous vous en donnez les moyens: Avant, pendant, et après le lancement de votre projet.

Dans cet article, on va vous montrer comment faire une étude de marché 2.0.

Etude de marché 2.0 dîtes vous? C’est tout simplement un plan de préparation de votre projet, de la manière la plus simplifiée. Sans utiliser de mots du style: “Benchmarking” , “Triangle de Maslow” etc … Dans cet article, on ira droit au but.

1- L’idée du projet:

Pour ne pas faire long, revenez à l’article: Comment trouver son idée d’investissement? .

2-Le potentiel économique du projet:

L’idée du projet fixée, vous passerez alors à la définition du potentiel économique que représente celle ci. En plus clair: Il faut tout simplement répondre à ces 4 questions, et surtout dans l’ordre:

Y a t il des projets similaires au vôtre? ( Il faut faire la recherche et ne pas vous fier à vos estimations… Notre expérience a pu nous le prouver plus d’une fois! )

Si oui, notez le nom des top 10 projets similaires au vôtre.

Si non, si vôtre montant d’investissement est inférieur à 10 000 euros, vos chances de réussite sont minimes. Sinon, continuez.

Combien votre projet va vous permettre de gagner? (Faire des recherches au sujet du chiffre d’affaires des concurrents. Soit en utilisant internet, ou soit en vous déplaçant aux lieux d’activités de vos futurs concurrents) .

Si votre projet est un nouveau concept, ou bien propose un nouveau produit: Effectuez des Sondages. Plusieurs personnes impliquées dans les affaires négligent ce puissant outil statistique.

Il est préférable de mettre une somme ne dépassant pas 1000 euros sur un sondage ciblé et très indicatif avant de commencer, que de se fier à son ressenti. Le ressenti peut mener à des milliers d’euros de perte. Soyez prudents!

Le Sondage devrait cerner 2 sujets principaux:

1- Y a t il une vrai demande à combler grâce à votre projet?

2- Quelles sont les zones de frustration de vos clients ciblés, qu’ils n’arrivent pas à trouver chez vos futurs concurrents?

Une fois avec une réponse à ces 2 questions en main, il ne vous restera plus que de préparer le lancement de votre projet.

Le lancement du projet: 

Une fois votre clientèle défini, et combler leurs zones de frustrations prévu:

C’est au tour de l’étude logistique: En amont, et en aval.

En amont:

Si votre projet vend des produits, alors il vous faudra faire une enquête pour connaître véritablement la source d’approvisionnement de vos futurs concurrents. Ont ils des fournisseurs communs? Ont ils des fournisseurs accessibles à vous aussi? Y a t il d’autres fournisseurs qui vous donneraient un avantage par rapport à eux?

La réponse minutieuse à ces questions est une étape primordiale avant le début de votre activité. Attention, il faut chiffrer toutes ces réponses, et encore une fois ne pas se fier à votre ressenti, et ceci à cause de votre IMPATIENCE!

Le prix/ Moyens de paiements: 

C’est l’une des étapes très importante de votre étude de marché. Surtout ne croyez pas que les prix de vos concurrents sont “élevés” pour aucune raison. Ne croyez pas que rentrer dans une concurrence avec un prix plus bas vous donnerait un avantage dans l’absolu. Non, surtout si votre budget est égal ou inférieur au budget estimé de vos concurrents. Beaucoup ont essayé cette stratégie, puis ont été écarté de la scène du Business, grâce à des stratégies de monopole à la Microsoft. Votre concurrent qui a déjà une clientèle ne restera pas les bras croisés devant votre projet.

Pour faire simple comme promis, Calculez votre prix de vente ainsi:

PV = PA * 5         ( PV = prix de vente   /  PA = prix d'achat )

Cette méthode dans la majorité des cas vous permet d’inclure: Taxes, impôts, et marge de gain sur vôtre prix d’achat.

Ceux qui s’y connaissent mieux en affaires, doivent calculé à plusieurs reprises ce prix, et définir ainsi leurs positions face à la concurrence. Est ce que le prix final est à la portée de votre cible? Si oui, continuez. Sinon, il serait judicieux de revenir au début de cet article et chercher le faux raccord.

En aval:

Encore une étape primordiale de votre projet. Comment votre client est sensé recevoir votre produit/service?

Y a t il des moyens plus avantageux que d’autres en terme de livraison? Est ce plutôt de la vente directe? Répondez minutieusement à ces questions, tout en chiffrant vos réponses.

L’étude de marché et la loi fiscale:

Une fois toutes les étapes précédentes mis en place, il faut absolument maîtriser celle ci: Sous quelle forme juridique mon entreprise aura plus d’avantage fiscaux? Cette étape est tellement importante que je vous recommande de consulter des guichets d’entreprise de renommé, afin de pouvoir être rassuré. Ceux qui ont en pas les moyens et aimeraient tout de même tenter leur “Chance” , devraient se rendre à la chambre des métiers / Commerce afin de poser les questions adéquates. Il ne faut pas avoir honte de poser plusieurs questions, et des questions directes:

Exemple: Si je fais 10 000 euros de vente, combien vais je devoir payer d’impôts? Sous quel statut je paierais moins?

Attention: N’ayez pas honte! Sinon vous allez avoir honte de ne pas réussir votre projet.

Etude de marché et faisabilité: 

Vous avez effectué toutes les étapes précédentes, vous vous trouvez devant une étude de marché qui vous donnent déjà plus qu’une idée de ce à quoi vous devez vous attendre. Maintenant, vous savez approximativement combien de clients seraient intéressés par votre produit/service. Toutefois, vous devez savoir que la préparation de votre projet n’est pas à 100% indicative du votre futur chiffre d’affaires, il se peut ainsi que vous gagniez plus, ou…. moins. Néanmoins une chose est sure, c’est que de votre côté vous avez fait le nécessaire, et que le succès a besoin aussi d’un destin positif.

Etude de marché et vision lointaine: 

Ceci est la dernière étape de l’étude de marché pour les “nuls”. Il faut absolument définir le secteur d’évolution de votre projet. En d’autres termes, vous allez devoir prévoir vers ou votre projet ira, en termes de clientèle, de service, ou de produit:

Disposez vous d’idées originales encore inexploitées par vos concurrents que vous comptez implémenter par la suite? Notez les, étudiez leur faisabilité. Avez vous une cible de clientèle inexploitée que vos concurrents ont négligée, sous-estimée?

Votre projet est il flexible? A t il les moyens de subir une concurrence féroce et s’en sortir vivant?

Est ce que votre projet vise une demande à court ou longs terme?

Répondez à ces questions, et chiffrez vos réponses.

Quelques conseils sur l’étude de marché: 

Le chemin le plus court vers le succès après s’être occupé des étapes d’étude de marché précédente réside en trois choses:

L’originalité: Même si vous proposez un produit similaire que vos concurrents, vous devez avoir votre personnalité. Si vous vendez des produits de beauté, mettez y des pétales de roses pour vous démarquer. Si vous proposez des produits de sports, mettez y des magazines de sport en cadeau pour vos démarquer. Etudiez vos partenariats possibles pour en plus proposer votre valeur ajoutée gratuitement.

La publicité: Aujourd’hui, quelques clics et de petit budget pourrait faire énormément de bien à votre activité. Que ça soit sur Google, Facebook, Amazon, Ebay etc … Votre produit doit être visible. La visibilité de votre produit informe les gens de son existence. Si aujourd’hui il en a pas vraiment besoin, ne négligez pas sa volonté de demain.

La rigueur: Si vous êtes de nature nonchalante, démotivée et impatiente: Il faut travailler ceci bien avant de vous lancer. La traversée du désert surtout au lancement de votre projet est quasi inévitable. Il faut avoir de la rigueur et de la présence d’esprit clair pour savoir faire la différence entre ces deux situations:

1- Ce projet va bien se lancer dans quelques mois, et donc je continue mon activité

2- Ce projet ne répond pas à mes prévisions, et surement il serait mieux de le rediriger au plus vite, avant que les pertes ne s’accumulent.

On en reste là pour aujourd’hui, restez connectés pour plus d’articles intéressants sur l’étude de marché, qui porteront sur chacun de ces points.

Humblement vôtre,

La Rédaction.

 

 

 

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Auteur : admin8483

Double diplômé ingénieur d'état français en Marketing , Management , Conception , Logistique , textile et art d'habillement , le fondateur de l'Académie "Relance ta vie!" a développer au fil des années plusieurs guides rationnellement efficace sur le développement personnel , physique et économique . Ayant exercé en Europe de l'ouest , Europe de l'est et au Nord africain , son expérience professionnelle , sa formation théorique de haute qualité et son vécu sur différents terrains ont donné naissance au projet RTV .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *